Bel accompagne les producteurs laitiers dans la réduction de leurs dépenses d’électricité

L’analyse des consommations électriques des exploitations laitières en France montre que :

  • le tank à lait représente en moyenne 50 % de la consommation ;
  • le chauffe-eau représente en moyenne 21 % de la consommation.

Depuis 2012, Bel travaille en partenariat avec l’Institut de l’élevage au développement et à l’utilisation d’un outil appelé Cap’2Er. Cet outil permet un diagnostic des impacts environnementaux de chaque exploitation, notamment de la consommation d’énergies non renouvelables et des émissions de gaz à effet de serre. Le diagnostic donne ensuite lieu à des recommandations personnalisées que les producteurs peuvent mettre en œuvre avec l’aide de Bel.

La démarche a été présentée à un premier groupe de producteurs français en 2014, et fera l’objet d’une promotion plus large en 2015. Avec la participation de l’Institut technique, Bel a déjà réalisé 40 diagnostics en exploitations laitières, et 20 nouveaux diagnostics sont en cours.

Jean-Yves Houdayer, éleveur et exploitant de la ferme de la Guiternière, Mayenne (France), témoigne : « Ce diagnostic m’a permis de mieux identifier mes différentes sources de consommations d’énergie. L’approche proposée, basée sur des données techniques connues, m’a apporté une vision plus détaillée de mes consommations, en particulier en ce qui concerne les énergies indirectes. De plus, les analyses qui ont été faites m’ont permis de comparer mes résultats à des données de référence et à celles d’autres exploitations comparables à la mienne. J’ai pu repérer les domaines dans lesquels j’avais de bonnes performances, et ceux sur lesquels je pouvais m’améliorer et faire des économies ».

En savoir plus sur l’accompagnement de Bel pour réduire les consommations d’électricité au sein des exploitations laitières