Les vendeurs de rue, un canal de distribution innovant pour renforcer l’accessibilité des produits Bel

vendeurs de rue

Les marques Bel conservent un potentiel de croissance important, que ce soit sur de nouveaux territoires ou sur les territoires où elles sont déjà implantées. Un des leviers dans les pays émergents est de favoriser l’accessibilité des produits pour des consommateurs éloignés des circuits de distribution classique. Avec le programme Sharing Cities, le Groupe fait le choix de circuits de distribution alternatifs s’appuyant essentiellement sur les vendeurs de rue, très présents en Asie et en Afrique. Un programme fondé sur un double objectif :

  • améliorer les conditions de vie des vendeurs de rue, en intégrant à la proposition de vente de La Vache qui rit® des services gratuits de formation, assurance santé, accès aux services financiers… ;
  • mettre en place des réseaux de distribution performants et pérennes pour le Groupe.

En 2014, le programme a été déployé à Ho Chi Minh-Ville au Vietnam, et Kinshasa en République démocratique du Congo ; un projet pilote a également été lancé à Abidjan en Côte d’Ivoire. En 2015, ce modèle de distribution novateur sera déployé dans de nouvelles villes, en Afrique et au Vietnam.

Des résultats encourageants à Ho Chi Minh-Ville

  • 1 000 vendeurs de rue, essentiellement des femmes, vendent La Vache qui rit® ;
  • 200 vendeuses ont été formées pour leur permettre de devenir des micro-entrepreneurs ;
  • 600 ont accès à une assurance santé, un produit de micro-assurance à moins de 1 dollar par mois, qui couvre l’éducation des enfants pendant deux ans en cas d’incapacité à travailler, ainsi que les frais d’hospitalisation en cas d’accident ;
  • 300 ont accès aux services bancaires ;
  • 50 % d’augmentation de leurs revenus après neuf mois ;
  • 90 % des vendeuses parviennent à mettre de l’argent de côté ;
  • 45 % se considèrent désormais comme des entrepreneurs ;
  • et Bel a atteint l’équilibre financier en un an sur ce circuit de distribution alternatif.